A ce jour, il est encore possible de bénéficier du dispositif de “retraite anticipée au titre des carrières longues” pour percevoir ses retraites avant l’âge légal de 62 ans.

 

 

Les conditions

Pour bénéficier d’un départ anticipé dès l’âge de 60 ans, il faut réunir deux conditions :

  • Totaliser 5 trimestres cotisés avant la fin de l’année qui comprend le 20e anniversaire (4 si né au cours du dernier trimestre civil)
  • Remplir une condition de durée d’assurance cotisée en fonction de la classe d’âge.

Il est également possible de partir avant 60 ans mais sous réserve de remplir des conditions plus contraignantes.

 

*4 trimestres cotisés si né au cours du dernier trimestre civil

 

Les trimestres pris en compte

Avant tout, on retient les trimestres ayant donné lieu à un versement de cotisations dans le cadre du travail.

A cela s’ajoutent des trimestres « réputés cotisés » pour prendre compte les accidents de carrière  :

  • Un maximum de 4 trimestres pour le service militaire
  • Un maximum de 4 trimestres pour les périodes d’indemnisation maladie, accident de travail *
  • Tous les trimestres de maternité
  • Un maximum de 4 trimestres pour des périodes de chômage indemnisé
  • Un maximum de 2 trimestres pour des périodes d’invalidité
  • Tous les trimestres de majoration du compte pénibilité.

(* sauf auprès de la Sécurité Sociale des Indépendants)

En revanche, certains trimestres ne sont pas retenus. Par exemple, c’est le cas pour les rachats au titre des années supérieures ou incomplètes (VPLR), les trimestres de chômage non indemnisé ou encore les trimestres de majoration pour enfants.

Retraite anticipée au titre des carrières longues
Partager cet article

Vous pourrez aussi aimer